Il y a peu de choses que j’ai cherché à savoir ou que j’ai retenu de ce que l’on m’avait dit sur la maternité avant de devenir mère il y a quelques années… Pourtant cette magnifique vérité, elle, s’est véritablement gravée en moi : « Il n’y a jamais de bon moment ». Pour fonder une famille, pour changer de vie, pour oser l’inconcevable.

L’Artémis-Aphrodite libre et passionnée que j’ai incarnée pleinement dans mes années de jeune femme s’est, à l’époque (je reste une femme assez jeune mais avec plus de cernes et quelques paires de boules Quiès éthériques !), entièrement focalisée sur sa carrière professionnelle. Comment une vie de couple et de famille aurait-elle été possible dans cette configuration ? Par la suite, engagée de toute mon âme dans ma voie spirituelle, à la limite de l’ascétisme, comment aurais-je pu envisager me consacrer à un homme et à un foyer ?

Depuis toute petite, je sais pourtant que je serais mère et que ce serait une épiphanie dans ma vie. Un bouleversement inattendu que j’attendais impatiemment. Depuis toute petite, ma nature de Cancer m’attire vers les poupées, que je me suis mise à coudre depuis l’an dernier.

Alors oui, c’est vrai. Même si on attend de vivre quelque chose avec autant d’évidence, il n’y a jamais de bon moment. Comment se préparer à être bouleversé ? À voir ses habitudes, ses croyances et ses valeurs chamboulées, reconsidérées, voire carrément dépecées ? On n’est jamais prêt à 100% à vivre un processus initiatique. De nombreuses parts de nous s’accrochent à l’ancien en hurlant : « Noooon, tu ne peux pas renier qui tu es !!! Reste ici, continue comme on l’a toujours fait ! Je t’en priiiiiie ! ». Vous reconnaissez cette voix en vous ?… 😉

Et puis, le bébé est là. Et puis, tout est différent. Et puis, on ne peut plus reconnaitre celle qu’on était hier, tant celle d’aujourd’hui vibre de toutes ses forces. Ou encore, et puis, le nouveau pays est là, le nouveau partenaire, le nouveau job, la maladie, le deuil, etc. Et puis, en somme, le nouveau est là, soudain, et il faut le reconnaitre tel un parent qui découvre son enfant. Parce que même si l’on fuit, cette nouvelle réalité ne nous quittera plus jamais.

C’est parce que ce n’est jamais le bon moment, que j’ai pensé qu’il était peut-être utile de rajouter quelques mots sur le drame international que nous vivons… Celui qui nous fige et nous fragilise, qui décapite certains de nos rêves, notre sentiment de liberté et de foi en l’avenir. Je tiens à vous partager des informations que j’ai eu plaisir à diffuser sur les réseaux sociaux pour donner un peu de perspective à ce voyage embrumé, dans lequel nous avons été embarqué contre notre gré :

« 2021 va nous donner l’impression de nous réveiller d’un long et étrange rêve !

2021 est l’année où nous assisterons à une grande expansion du cœur et du mental de l’humanité. Elle nous aidera à développer notre capacité à transcender les barrières et les limites que nous nous sommes créés auparavant. Et elle nous aidera à adopter une façon de penser beaucoup plus libre et plus ouverte, qui nous aidera à apparaître dans le monde en étant notre soi le plus authentique…

 Une Année plus Légère et plus Lumineuse : lorsque nous nous sentons plus légers, le monde qui nous entoure brille plus fort ! Vers la deuxième moitié de l’année, nous allons constater que le monde commence à avoir une légèreté qu’il ne connaissait plus depuis très longtemps. Beaucoup d’entre nous qui ont fait le travail de guérison intérieure ont déjà eu un aperçu de cette légèreté. Cependant, elle continuera à s’amplifier dans les mois à venir, et cela influencera grandement le monde dans son ensemble. Si vous êtes quelqu’un qui ne se sent pas très « léger » ces derniers temps, sachez que vous n’êtes pas seul !

(…)

L’essence même de ce que nous sommes ne nous permet plus d’être confortablement assis dans l’énergie du blâme et de la séparation. Au cours des prochains mois, nous serons plus que jamais incités à faire la paix avec notre passé, à apprendre de toutes nos expériences et à accepter que nous avons le pouvoir d’utiliser ces expériences afin de nous guérir, non seulement nous-mêmes, mais par extension, le monde… »

Emmanuel Dagher

Cette Nouvelle Ère que nous attendons avec tant d’impatience et qui semble promettre de nous libérer des absurdités de l’ancien monde, se prépare lentement… Mais sûrement. Pour s’asseoir, selon l’astrologie, avec plus d’évidence à partir de 2024. Dans l’ensemble de l’Humanité, 3 petites années, c’est moins qu’un éternuement, n’est-ce pas ? Et nous aurons été, pour toujours, celles et ceux qui ont connu cette époque transitoire « exceptionnelle ». Ne peut-on dès lors pas dire qu’il est plus que jamais tant de s’engager dans le rôle que nous sommes venu.e.s jouer dans ce monde ?

C’est vrai, cela ne semble pas le bon moment pour prévoir quoi que ce soit. Je me suis longuement fait la réflexion quant à la prochaine promotion de l’École des Mystères du Féminin, les Éveilleuses du Féminin, qui commence en septembre. Comment peut-on se projeter dans un brouillard épais où personne ne peut tenir une longue vue sans mêler ses espoirs bouillonnants à ses déclarations ? C’est vrai, cela ne semble pas du tout le bon moment pour envisager de s’engager dans une communauté en présentiel de femmes conscientes. Pourtant ces femmes, celles qui sont inscrites à l’École, choisissent d’incarner leur rôle d’Éveilleuses. Elles choisissent de se dire qu’au contraire, c’est le moment idéal pour s’engager et se rassembler. Pour bousculer ses repères et prendre le risque de vivre véritablement ce concept de communauté que nous évoquons poétiquement. Pour rencontrer leurs ombres et assumer leur lumière. Pour rayonner l’Amour et éveiller les consciences.

Je dois vous dire que j’admire les participantes de mon École des Mystères du Féminin. J’admire leur courage, leur confiance, leur capacité à se relier, à se mettre en vulnérabilité, en posture d’apprentissage et de partage, à célébrer et à ritualiser pour donner du sens, éveiller la foi. Je les admire profondément car ces femmes ne se laissent pas impressionner par la morosité ambiante. Elles acceptent de jouer leur rôle qui est parfois encore pointer du doigt, dignes sorcières encore pourchassées mais plus subtilement.

Je suis d’accord avec vous si c’est ce que vous pensez… Cela ne semble pas le bon moment pour s’inscrire dans une telle aventure. Ni politiquement, ni financièrement, ni géographiquement. Mais peut-être est-ce en réalité le moment idéal pour s’assumer Éveilleuse et réveiller les consciences autour de soi ? Peut-être est-ce le moment idéal pour se rassembler quoi qu’en dise les mauvaises langues, et rêver ensemble ce monde de demain dont nous serons actrices et acteurs à part entière ? Peut-être est-ce le moment idéal pour oser passer le cap, sauter le pas, tenter quelque chose d’improbable, d’inattendu, d’inconsidéré, de fou, de merveilleux… Et peut-être certaines d’entre vous choisiront de vivre cela au sein de notre École des Mystères. Car elles croient en la puissance des rites, du Féminin, du sacré, de la nature, de la Magie et du Mystère. Pour toutes les autres, il me tarde d’entendre comment vous allez OSER quelque chose de nouveau et d’inattendu cette année. Inspirons-nous et révolutionnons-nous, cher.e.s actrices et acteurs de l’Ère du Verseau !

Avec tendresse,

Le monde a plus que jamais besoin d’Éveilleuses, prêtes à ré-offrir les initiations auxquelles notre âme et la société en vide de sens appellent.

Si vous êtes prête à vous engager dans un processus de transformation profonde vers la Femme Initiatrice, co-créatrice d’un monde nouveau… cliquez ici : https://www.eveilleusesdufeminin.com/

Qui suis-je ?

Amala Klep Kremmel est autrice et initiatrice pour les femmes. Co-fondatrice du Centre Duo MoonDo, dans le Sud-Ouest de la France, elle y accueille des groupes et individuels avec son mari, afin de les accompagner dans leur transformation individuelle. Amala est la fondatrice de l’École des Éveilleuses du Féminin, école contemporaine des Mystères pour les femmes. Elle est aussi maman, yogini et artiste. 

Ce que je fais

Contactez-moi

Mes coordonnées

E-mail

contact@amalaklep.com

Téléphone

contact@amalaklep.com

Adresse

Duo Moondo
La Goudarié
81 350 Saint-Grégoire

Suivez-moi